Le magazine « Ca m’intéresse » parle du Shiatsu
12 janvier 2017
Le JT week-end de TF1 parle du Shiatsu
12 juin 2017

Co-construction du plan bien-être dans mon entreprise

Et si les entreprises organisaient des ateliers collaboratifs afin de connaître les besoins de leurs salariés en terme de bien-être?

Le but serait d’impliquer les collaborateurs, et trouver avec eux les outils qui deviendront source de bien-être et de performance.

 

Le bien-être mesuré et les politiques RH

Cette année, la France se place au 11ème rang (sur 15) en terme de perception de bien-être au travail avec 67% de personnes satisfaites. Les questions portaient sur le cadre de travail, la reconnaissance et les émotions ressenties. (1)

Dans tous les pays sauf en Chine et en France, les salariés ont une perception de leur bien-être au travail en lien avec leur perception de politiques RH « actives » en terme de bien-être. Les analystes se sont interrogés sur ce résultat et se sont demandés si l’attente des collaborateurs français n’était pas plus forte qu’ailleurs en terme de politique RH ou si réellement les politiques RH autour du bien-être étaient moins actives ou moins visibles.

(1) Enquête du Baromètre Ederned-Ipsos publiée en avril 2016 . « Comprendre et améliorer le bien-être au travail ». 14 000 salariés interrogés dans les 15 pays au plus fort PIB.

 

RSE et co-construction: tout le monde va y gagner!

Lors de la rencontre RSE#2 qui a eu lieu à Montpellier fin 2016, un atelier collaboratif et digital a réuni 160 participants. Le sujet de l’atelier était « le numérique au service d’une gouvernance responsable”. Autour d’enjeux prédéfinis et liés à la RSE, la valeur arrivée en tête des 160 votants était la « co-construction ». L’action arrivée en tête des votes était « proposer des séances de bien-être pendant le temps de travail ».

 

Développer l’économie au service du bien-être et de l’environnement

En juin 2015, Corinne Lepage a remis un rapport à Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de L’Energie. Ce rapport contenait 100 propositions ayant pour « objectif d’accélérer le développement de l’économie verte en France » selon la demande de la Ministre. Parmi les « 5 révolutions à mener » et les « 5 mesures structurelles » à prendre identifiées dans le rapport, la première concerne l’économie au service du bien-être et de l’environnement.  http://www.corinnelepage.fr/mon-mouvement-pour-une-nouvelle-economie/

 

Impliquer les salariés, leur permettre de participer aux choix d’outils utiles au développement de leur bien-être et leur offrir du temps pour utiliser ces outils sera un processus gagnant-gagnant pour toutes les entreprises qui souhaitent voir des collaborateurs heureux au travail.

 

Une vision: l’entreprise, nouveau lieu d’innovation sociétale

L’entreprise deviendrait alors le lieu où l’individu trouverait ou retrouverait des outils pour améliorer son bien-être, par la découverte et l’appropriation de nouvelles pratiques, par la connaissance de nouveaux concepts, de nouvelles données et/ou par le partage d’expériences.

 

“Mon entreprise m’a permis de découvrir les vertus de la méditation. Je pratique désormais aussi à la maison. Je me sens plus calme en toute circonstance”

“Chaque semaine désormais, je participe à un atelier de Do In. C’est simple et ça me fait un bien fou”

“Grâce à mon entreprise, je n’ai plus d’excuses pour ne pas m’occuper de moi… l’atelier de sophrologie est à côté”

 

Florence Labory

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.