Le Shiatsu

L'approche orientale de la santé

Shiatsu est un terme japonais signifiant « pression des doigts ». Cette pratique s’inscrit dans la tradition orientale de prévention et d’entretien de la santé.

Issu de la Médecine Chinoise et des techniques de digito-pressions ancestrales, le Shiatsu tel qu'il est pratiqué aujourd'hui a été développé au Japon au courant du XXème siècle.

Le Shiatsu vise à rééquilibrer la circulation du Chi (en chinois) ou Ki (en japonais) traduit par énergie en français ou de manière plus subtile par « Souffle de Vie » ou « Puissance Vitale ».
Le Ki est ce qui anime la vie en l’Homme.

Les approches orientales de santé mettent en lien corps et esprit. Si l’un est en difficulté, l’autre risque d’en pâtir, et inversement.

Prenons l’exemple d’une émotion intense qui nous submerge et nous fait battre le coeur de manière forte, nous pouvons alors avoir le souffle coupé, les jambes flageolantes… Nos émotions, notre mental ont joué ici sur nos facultés physiques.

La circulation harmonieuse du Ki dans le corps va aider l’individu à s’adapter aux changements permanents qui s’opère en lui et autour de lui (changement de saison, puberté, attaque virale ou bactérienne, stress émotionnel, nouvelle fonction professionnelle, etc)

Découvrez notre vidéo qui vous explique et vous montre ce qu’est le Shiatsu que nous pratiquons.

Les techniques du Shiatsu

Traditionnellement le Shiatsu s’exerce au sol sur futon. Dans le milieu professionnel, il peut se pratiquer sur chaise de massage ou sur chaise classique.
Il se pratique sur personnes habillées. Seul le contact des mains est utilisé (pas d’utilisation d’huiles, ni de pierres).
Le Shiatsu se pratique en séance individuelle.

Le praticien exerce des pressions plus ou moins fortes sur le corps. Il réalise aussi des mobilisations articulaires et des étirements.
Par un positionnement juste, un contact serein et une écoute attentive, le praticien va exercer des pressions plus ou moins engagées dans le but de stimuler, libérer ou tonifier la circulation du Ki.

Le praticien adapte la séance en fonction des spécificités de la personne (évaluation de la circulation du Ki, tensions, problématiques particulières du jour, état émotionnel).

Selon la Médecine Chinoise, le Ki circule dans des canaux appelés méridiens (ex. le méridien du Poumon, le méridien du Foie). Les Tsubos, situés sur les trajets des méridiens, sont des points où l’activité du Ki se manifeste plus aisément.

Le praticien de Shiatsu peut utiliser ces points pour des actions ciblées. Ce sont ces mêmes points qui sont utilisés en acupuncture.

Si le Ki stagne (causes traumatiques, émotionnelles ou en lien avec un mauvais fonctionnement de l’organe lié au méridien concerné), le corps à cet endroit peut montrer des signes de Ki en excès (zone dure et douloureuse).
A contrario, si l’activité du Ki est faible dans certaines zones du corps, la pression exercée par le praticien va être bienvenue et appréciée.

Avantages du Shiatsu

  • Facile à mettre en œuvre
  • Se pratique sur personnes habillées
  • S’adapte aux spécificités de la personne

Durée d’une séance de Shiatsu

  • En cabinet: 1 h 15
  • En entreprise:
    20 ou 30 min (sur chaise)
    30, 45 min ou 1 h (au sol)

Bénéfices attendus

  • Détente du corps
  • Apaisement mental
  • Regain d’énergie
  • Amélioration de la circulation
  • Reconnexion à son corps

Le Shiatsu pour qui ?

  • Enfant
  • Adolescent
  • Adulte

Reconnaissance du Shiatsu

Le Shiatsu, dans sa forme moderne, vient du Japon. C’est une pratique officiellement reconnue dans son pays d’origine depuis 1955.

En 1997, le parlement européen a reconnu le Shiatsu comme étant l’une des huit « médecines non conventionnelles » dignes d’intérêt au même titre que l’ostéopathie ou la naturopathie.

Des fédérations, des syndicats se sont formés et agissent afin de faire reconnaître la pratique professionnelle du Shiatsu en France.